Les voisins qui chahutent, les véhicules qui passent, les bruits de l’extérieur qui gênent sont autant de désagréments qui posent problème. Pour remédier à toutes ces pollutions sonores, qu’une solution : l’isolation phonique ! Et ce, pour tous les types de logement : maison indépendante ou appartement. Puisqu’on n’est jamais à l’abri de ces bruits qui s’infiltrent et que la meilleure alternative est l’isolation, suivre quelques conseils pour l’isolation phonique performante est la tactique la plus judicieuse pour entreprendre sereinement les travaux.

En quoi consiste l’isolation phonique ?

Prodiguer des conseils pour l’isolation phonique ne peut débuter sans définir au préalable ce que cela implique. L’isolation phonique, comme son nom l’indique, est un procédé par lequel, le résident ou le propriétaire d’un logement protège ladite habitation des bruits.

Dans la plupart des cas, elle est effectuée pour empêcher les bruits de l’extérieur (d’une pièce ou d’une maison) d’entrer. Toutefois, cette opération a des effets à double sens. En effet, l’isolation acoustique peut être faite pour épargner le voisinage des nuisances partant de l’intérieur d’un logement.

En résumé, l’isolation phonique est l’aménagement permettant de limiter la propagation des sons quelque soit leur provenance.

Le diagnostic avant isolation

Avant de se lancer dans les travaux d’isolation phonique, il est primordial de déceler la nature du problème. Ainsi, il sera plus facile de déterminer le moyen le plus efficace pour y remédier. Pour ce faire, il est nécessaire de procéder par étapes :

A quel type de bruit a-t-on affaire ?

Savoir, à quel type de nuisance on est confronté permet de choisir la meilleure solution autant pour la pose que pour l’adoption d’un isolant

Déceler la nature du bruit est donc déterminant pour la suite des travaux et pour un résultat efficace :

  • bruits provenant d’équipements :
  • bruits aériens ;
  • bruits d’impacts.

Quelle est l’intensité du bruit ?

Faire la différence entre les bruits dérangeants et les vacarmes insupportables permettra de savoir précisément le type d’isolant à installer.

D’où vient le bruit ?

La réponse à cette question permettra de déterminer la partie et la paroi à isoler.

En quoi sont faites les parois ?

L’isolation phonique, c’est également des travaux. Déterminer si la partie à isoler est faite bois, en plâtre ou en béton offrira une idée de la nature des aménagements et de l’étendue des travaux à effectuer.

Quel isolant choisir ?

Les conseils pour l’isolation phonique ne peuvent être complets que s’ils comprennent des astuces sur la manière de choisir le bon isolant. Aussi, pour qu’une isolation phonique fonctionne il faut savoir que :

  • Les isolants minéraux sont idéaux pour absorber les sons ;
  • Les bruits s’atténuent selon l’épaisseur de l’isolant utilisé.