L’isolation thermique est une opération de plus en plus effectuée. Ceux qui la réalisent son en quête d’une limitation de la déperdition de chaleur et de l’économie sur la facture qui accompagne la baisse de la consommation d’énergie. L’aménagement peut être exécuté de 2 façons ; soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. La dernière option offre des avantages inégalés.

Le principe de l’isolation thermique par l’extérieur :

L’isolation thermique par l’extérieur ou ITE consiste à créer une enveloppe autour d’un logement. Cette opération est effectuée pour optimiser l’isolation thermique de l’habitation et pour protéger ses résidents des ponts thermiques et, accessoirement, des nuisances acoustiques.

Les bienfaits de l’isolation thermique par l’extérieur :

L’isolation thermique par l’extérieur est un must en matière d’isolation thermique. Investir dans un tel projet permet à son initiateur d(e)’ :

  • supprimer les ponts thermiques ;
  • profiter du confort offert par l’installation en toutes saisons ;
  • diminuer la facture d’énergie ;
  • économiser de l’énergie ;
  • optimiser le confort du logement ; contribue à l’instauration d’une bonne isolation phonique ;
  • prévenir contre l’apparition de moisissures ;
  • prévenir contre les phénomènes de condensation ;
  • résider dans le logement lors des travaux ;
  • se conformer aux exigences de la Règlementation Thermique 2012 ou RT 2012 ;
  • apporter des modifications à la façade ;
  • corriger les défauts de la façade ;
  • garder les murs intérieurs intacts ;
  • rendre la construction plus étanche ;
  • ne pas porter atteinte à la surface habitable ;
  • choisir entre une grande variété de matériaux ;
  • choisir entre différentes couleurs ;
  • choisir entre différentes textures.

Les inconvénients de l’isolation thermique par l’extérieur :

Même s’il est vrai que l’isolation thermique par l’extérieur propose des avantages incontestables, certaines exigences peuvent être contraignantes. L’isolation thermique, lorsqu’elle est effectuée depuis l’extérieur demande :

  • l’obtention de l’accord des architectes des Bâtiments de France ;
  • un budget plus élevé que pour l’isolation par l’intérieur ;
  • la réduction de l’apport lumineux ;
  • la réduction des ouvertures ;
  • l’isolation des combles ;
  • l’isolation des façades ;
  • l’isolation des linteaux ;
  • la mise en place de systèmes de fermetures adaptés aux modifications ;
  • l’avancée de la toiture ;
  • la modification du système de récupération des eaux ;
  • une occupation des sols plus importante ;
  • une modification importante de l’aspect de l’habitation ;
  • des prédispositions précises (au niveau du logement) pour pouvoir effectuer les travaux.