Les travaux de rénovation thermique sont éligibles à de nombreuses aides. Les aides isolation visent à alléger les dépenses des familles à revenus modestes afin de leur permettre d’améliorer le confort énergétique de leur habitation. Toutefois, pour obtenir ces subventions du gouvernement ou des collectivités locales, il faut répondre à certains critères. Pour savoir les aides auxquelles vous pouvez prétendre, rdv sur le lien www.isolation-solidaire.com. Découvrez dans ce guide, l’assistance dont vous pouvez bénéficier pour vos travaux de rénovation ainsi que tous les critères d’éligibilité.

Quelles sont les aides isolation combles disponibles dans le cadre des travaux de rénovation ?

Les travaux d’isolation donnent accès à de nombreuses aides gouvernementales et privées. Celles-ci permettent de financer les gros ouvrages et réduisent le coût d’investissement de vos dépenses. Parmi les aides isolation les plus connues, on retrouve :

• Les aides de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (Anah) Le rôle de l’Anah est de mettre en œuvre une politique nationale d’amélioration des logements du parc privatif en particulier pour les ménages à faibles revenus. Pour atteindre son objectif, cet établissement public de l’État a développé le dispositif « habiter mieux » afin de permettre aux propriétaires de logement principal de bénéficier d’une remise de 50% sur les travaux de réhabilitation (isolation des murs, du plancher, de la toiture, etc.). Le montant de l’aide peut atteindre 10000 € HT et jusqu’à 25000 € pour les gros ouvrages à condition que les travaux réalisés servent à améliorer d’au moins 25% les performances énergétiques de la résidence.

• Le dispositif des Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) Cette subvention est prévue par le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire pour aider les ménages français à réduire leur consommation énergétique. Ce dispositif prévoit que les fournisseurs d’énergie et de carburant (EDF, Total, Engie, etc.) incitent les consommateurs à réaliser des travaux de performance énergétique en contrepartie d’un certificat d’économie d’énergie délivré par l’État. Chaque fois qu’ils encouragent leurs clients à faire des travaux, ces obligés doivent leur reverser une partie du montant global des dépenses effectuées pour réaliser les travaux. La prime d’énergie octroyée par les fournisseurs ou les entreprises spécialisées est allouée sous forme de règlement par chèque bancaire.

Conditions d’éligibilité aux travaux d’isolation thermique

Les critères d’éligibilité isolation dépendent dans la plupart des cas du seuil de revenu, de la zone d’habitation, de la composition de votre ménage, du type de travaux, etc. Voici les conditions à remplir pour jouir de ces subventions :

• Être propriétaire (bailleur, copropriétaire) d’une résidence principale datant de plus de deux ans.

• Résider en France métropolitaine (hors Paris intra-muros et Corse).

• Respecter le tableau de ressource fiscale de référence prévu par le gouvernement. Le montant des aides isolation combles peut varier suivant votre zone d’habitation et selon la taille de votre ménage.

• Privilégier les sources de chauffage économique telles que le fioul ou la chaudière à gaz.

• Disposer d’une surface minimum à isoler de 30 m² pour les combles perdus et de 35 m² pour les sols.

Les avantages que présentent les aides pour l’isolation

Les aides pour l’isolation présentent plusieurs avantages pour les foyers qui en bénéficient. Elles permettent entre autres de :

• Réduire les dépenses liées aux travaux de rénovation (aide partielle ou totale des ouvrages).

• Bénéficier de l’assistance des professionnels certifiés RGE, ce qui confère aux propriétaires la garantie que des matériaux de qualité seront utilisés lors de la rénovation de leur bien.

• Améliorer le confort thermique et acoustique de sa maison.

• Augmenter la valeur du patrimoine énergétique de votre logement (meilleur classement sur l’étiquette énergie du diagnostic de performance énergétique).