L’isolation des plafonds a de multiples avantages. Toutefois, cela implique travaux, investissements et surtout connaissances des procédures à suivre. Que ce soi fait maison ou effectuer par un professionnel, il est indispensable pour le résident, qu’il soit propriétaire ou locataire, de savoir ce qu’implique le fait d’isoler un plafond.

Isoler les plafonds : quelles sont les raisons ?

Le sujet de l’isolation des habitations est un thème fréquemment abordé. Pour cause, les multiples avantages dont elle fait profiter les résidents. En effet, isoler un plafond n’a pas qu’un seul mais plusieurs avantages correspondant à divers besoins. Une bonne isolation des plafonds permet, entre autres, de :

  • limiter la déperdition de chaleur, ce qui est utile en hiver ;
  • limiter la surchauffe d’une pièce, appréciable en été ;
  • limiter les bruits, idéal pour les appartements.

Les procédés pour isoler un plafond :

Pour qu’elle soit efficace, l’isolation des plafonds doit passer par des étapes bien définie. Même s’il est vrai que la réalisation des travaux peut être effectuée par le bricoleur lambda, il est indispensable de connaître quelques bases sur l’installation de l’isolant et toutes les procédures qui y sont liées.

Les démarches :

Comme pour tout aménagement, la personne en charge des travaux d’isolation doit penser à :

  • déterminer l’objectif du projet (plus accès sur l’isolation phonique ou l’isolation thermique) ;
  • déterminer un budget par rapport aux améliorations à apporter, à l’installation à effectuer, aux matériaux et matériels utiles ;
  • entamer les travaux (préparer les supports, poser l’isolant, etc.).

Les isolants :

Pour isoler un plafond efficacement, le choix de l’isolant est déterminant. Sachant que sur le marché, il existe une multitude de produits, le plus important sera de faire le tri et de retenir celui qui répondra le mieux à ses besoins et à son budget :

  • Le matériau dans lequel est fabriqué l’isolant est un paramètre à prendre en compte :
  • les laines minérales et matériaux naturels offrent une isolation thermique et phonique appréciables en plus d’un coût abordable. Cette matière a également l’avantage de respecter l’environnement ;
  • les isolants synthétiques permettent une isolation optimale mais ne sont pas les plus écologiques.
  • L’épaisseur de l’isolant est un autre élément qui doit faire partie de l’équation pour isoler un plafond La sélection devra être guidée par l’endroit où se trouve le plafond à isoler :
  • Fine : pour les maisons à architecture en bois ;
  • Épaisseur intermédiaire : pour les lambris ;
  • Épaisse : pour les faux plafonds.