Faire un faux plafond thermique ouvre la porte à de multiples avantages. D’ailleurs, il n’est pas rare aujourd’hui que les propriétaires ou les résidents d’une habitation procèdent à  ce type d’aménagement pour améliorer les performances énergétiques de leur domicile. C’est en quelque sorte, une manière efficace de limiter les déperditions thermiques tout faisant gagner une pièce en esthétique.

Le faux plafond : c’est quoi ?

Le faut plafond est généralement créé pour optimiser les performances thermiques d’une habitation. Pourtant ce n’est qu’un avantage parmi tant d’autres. De plus, il existe plusieurs types de faux plafonds offrant chacun des propriétés spécifiques.

De manière générale, faire un faux plafond thermique permet d(e)’ :

  • diminuer les déperditions thermiques ;
  • diminuer la consommation d’énergie ;
  • diminuer le montant de la facture d’énergie ;
  • avoir un rendu visuel intéressant puisque grâce à lui, les câbles, fils et systèmes d’éclairage sont dissimulés.

La  pose de faux plafond : comment faire ?

La procédure à suivre pour poser un faux plafond dépendra du type de plafond. Il en existe 3 sortes :

Le faux-plafond autoportant :

Ce type de faux plafond est, certes, le moins répandu mais qui présente des capacités d’isolation thermique et acoustique non négligeables. Pour l’installer, les opérations à effectuer sont simples et idéales pour les rénovations. Pour ce, il faut :

  • fixer des rails sur des murs en vis-à-vis ;
  • emboîter les montants ;
  • fixer les montants.

Le faux plafond tendu :

Il est performant, esthétique, moderne et est créer à partir d’une toile en PVC. Pour la pose, il est nécessaire de fixer, au préalable des profilés aux murs.

Le faux plafond suspendu :

Pour le faux plafond suspendu, il est primordial d(e)’ :

  • placer les suspentes au plafond ;
  • fixer l’ossature en bois ou en aluminium.

L’isolation thermique : quelles étapes doit-on suivre ?

Pour faire un faux plafond thermique aux aptitudes isolantes, la pose de matériaux isolants est une alternative efficace. Deux choix s’offrent à ceux qui désirent profiter d’une isolation thermique optimale.

Isolation thermique par le dessous :

  • visser les suspentes sur les solives ;
  • poser les fourrures ;
  • utiliser des visses et des chevilles pour fixer le profilé ;
  • poser l’isolant, de la laine minérale de préférence ;
  • placer le pare-vapeur ;
  • poser les plaques de plâtre ;
  • remplir tous les espaces vides.

Isolation thermique par le dessus :

Avec la laine de verre ou la laine de roche :

  • dérouler une couche d’isolant ;
  • dérouler une couche de pare vapeur ;
  • dérouler une deuxième couche d’isolant ;
  • isoler toutes les parties de la trappe d’accès.

Avec des isolants en vrac :

  • déposer l’isolant entre les solives ;
  • remplir tous les espaces ;
  • poser le pare-vapeur ;
  • verser les flocons ou les granulats.